Swiss Made: un savoir-faire universel

L’industrie vaudoise dispose d’un savoir-faire ancestral, qui a permis l’émergence des plus importants fleurons du «Swiss Made».

Pratiquement unique au monde, le système suisse d’apprentissage perpétue le savoir-faire industriel qui fait la renommée du «Swiss Made» à l’étranger. Cette formation, comprenant une importante partie pratique en entreprise et des cours théoriques dans une école professionnelle, jouit d’un grand prestige dans le pays. Elle séduit deux tiers des jeunes qui choisissent un des 250 métiers possibles, enseignés dans plus de 58'000 entreprises formatrices.

Guide de l'investissement

Formation & Recherche

Les métiers industriels sont très prisés par les apprentis.
Chaque année, la filière suisse de l’apprentissage forme pas loin de :

14000

jeunes Helvètes au génie mécanique et usinage des métaux

6000

en électronique et automatisation

12000

à l’électricité et l’énergie

2000

en chimie et génie des procédés

7000

en informatique

La relève du Swissness est ainsi assurée. La Haute école de management de Lausanne (IMD) désigne ainsi le système éducatif suisse comme étant celui qui correspond le mieux aux besoins de l’économie.

La réputation de qualité des produits suisses font du "Swiss Made" une valeur sûre pour développer des activités et des produits à haute valeur ajoutée. Bien des entreprises étrangères (en particulier de certains pays émergents comme la Russie ou la Turquie à titre d'exemple) choisissent la Suisse et le Canton de Vaud afin de developer une nouvelle gamme de produits à plus haute valeur ajoutée. C'est le cas dans l'industrie, les technologies médicales en particulier, mais aussi dans le secteur des cosmétiques.

Le label "Swissness" a été créé pour garantir la qualité suisse d’un produit.
Pour cela, il faut:

- Pour les produits naturels transformés (denrées alimentaires, etc.), 80% au moins du poids des matières premières qui les composent doivent provenir de Suisse.
- Pour les produits industriels, 60% au moins du prix de revient du produit doit être réalisé en Suisse; les coûts liés à la recherche et au développement peuvent être pris en compte dans ce calcul.
- Pour tous les produits: l'activité ayant donné ses caractéristiques essentielles au produit doit se dérouler en Suisse (p. ex. la transformation de lait en fromage).

En ce qui concerne les services, une entreprise peut proposer des services "suisses" à condition qu'elle ait son siège en Suisse et qu'elle y soit réellement administrée.

Des PME comme Symbios dans les prothèses, Elite dans la literie, Sylvac dans l'instrumentation de mesure sont trois exemples de PME suisses avec des produits qui caractérisent cette qualité suisse et des produits à haute valeur ajoutée destinés à des marchés de niche et non de masse. Avec sa tradition horlogère plus que centenaire, le canton de Vaud détient un savoir-faire industriel de pointe en matière de travail de précision et de miniaturisation. Si de prestigieuses marques horlogères comme Audemars Piguet ou Jaeger-Lecoultre font rayonner l’excellence industrielle vaudoise dans le monde entier, les compétences microtechniques du canton se déclinent maintenant dans tout le spectre des technologies de précision, comme la micro-mécanique, la micro-électronique et les micro-systèmes.

Nos succès

APCO Technologies

Installée à Aigle depuis 2008, la société APCO Technologies connaît une croissance importante dans le spatial, l’industrie lourde et l’énergie. Forte de son succès, l’entreprise familiale collabore avec le Swiss Space Center et travaille sur la fusée européenne Ariane 6.

Ferring Pharmaceuticals

La société biopharmaceutique développe et commercialise des solutions dans les domaines de la santé reproductive et maternelle, l’urologie, la gastro-entérologie et l’endocrinologie. L’entreprise d’origine suédoise est installée sur la commune vaudoise de Saint-Prex depuis 2006.

MindMaze

La spin-off de l’EPFL a révolutionné les traitements neurologiques. Grâce à son système de rééducation neurologique, la start-up se distingue dans la catégorie des «licornes», autrement dit les jeunes sociétés valorisées à plus d’un milliard de dollars.

Les microtechnologies sont aujourd’hui largement utilisées :

• dans les technologies médicales
• la robotique
• l'aéronautique et l'aérospatial
• l'industrie automobile
• l'informatique
• la robotique

Reposant sur ce savoir-faire historique, de nouvelles industries émergent, à l'instar de celle des drones qui est à l'origine de la création de plusieurs centaines d'emplois dans le canton de Vaud au cours des trois dernières années.

Sur les terres des premiers horlogers vaudois, l’Ecole technique de la Vallée de Joux forme les futurs dessinateurs-constructeurs, horlogers et micromécaniciens dont les compétences bénéficieront ensuite aux entreprises de la région ou au-delà. Plusieurs autres écoles techniques réparties dans le canton s’occupent en outre de transmettre aux apprentis le savoir-faire industriel qui fait la réputation du pays.