Le pionnier dans la prévention de la fraude bancaire

La société vaudoise NetGuardians a développé une technologie innovante permettant de lutter contre la criminalité financière. Elle propose à ce jour ses solutions dans plus de 25 pays à travers le monde.

Basée à Yverdon-les-Bains, NetGuardians est une société active dans la fintech reconnue aujourd’hui mondialement pour ses solutions de prévention de la criminalité financière. Ces dernières sont développées par des experts spécialisés dans les risques, plus particulièrement au niveau des institutions financières. « Nous combinons notre compréhension du secteur et notre technologie d’analyse avancée afin d’être leader en matière de lutte contre la criminalité financière », indique la porte-parole Mine Fornerod.

Étant donné que les institutions financières disposent d’une organisation propre et d’aptitudes au risque différentes, les solutions de NetGuardians sont adaptées à chaque demande spécifique. Ces « packages » peuvent aider les banques à lutter contre les fraudes internes, liées aux paiements et bancaires, ainsi que d’autres crimes de ce type. L’entreprise a lancé sa solution de surveillance des transactions anti-blanchiment d’argent (AML) en 2022 pour aider les institutions financières à découvrir les risques de blanchiment d’argent et à répondre aux exigences réglementaires. De plus, en 2023, Twint, la principale application de paiement de Suisse, a choisi le logiciel de NetGuardians pour renforcer la prévention des fraudes grâce à la surveillance des transactions en temps réel.

Une aide précieuse de la promotion économique

À ses débuts, NetGuardians a reçu un financement de la Fondation pour l’innovation technologique (FIT), ce qui lui a permis de se lancer. « Notre attachement à la région est profond, note Mine Fornerod. Nous y sommes nés. Le prototype du logiciel a été développé par Joël Winteregg au sein de la HEIG-VD. Nous avons une vision globale avec des racines suisses ancrées dans le canton de Vaud. »

Au fil des ans, la société a établi des partenariats et des synergies avec des sociétés telles que Finastra, Swisscom, SWITCH-CERT, KPMG Genève ou Sysmosoft (également issue du YPARC). NetGuardians est aujourd’hui une scale-up grâce à quatre levées de fonds : une première d’un million de francs en 2011, une seconde de 5 millions en 2014, une troisième de 8,5 millions en 2017 et une quatrième de 17 millions en 2021.

L’entreprise doit une partie de son succès international au support du Service de la promotion de l’économie et de l’innovation (SPEI). « Ce service nous a supporté financièrement ces dernières années dans la cadre de nos ventes et activités marketing à l’étranger, indique Mine Fornerod. Par exemple, nous avons obtenu un financement pour les événements internationaux auxquels nous avons participé et présenté nos solutions. Cela nous a permis de nous étendre à de nouveaux marchés et d’être labellisés Scale Up Vaud. »